Présenter les contraintes du parcours.

Reconversion professionnelle : une course de fonds...et d'obstacles - ThinkMapping cartes mentales maps étudiants

Pas facile de dire à un chercheur d’emploi qu’il lui faudra un certain temps et un travail suivi pour trouver son poste. En occultant les étapes nécessaires, on part du mauvais pied. Mais la perspective d’un effort prolongé peut abattre le moral et compromettre la réussite.
D’où la nécessité de bien préparer son entrée en matière ; plutôt que passer de la pommade, mieux vaut donner des raisons objectives d’avoir le moral et d’affronter les contraintes.

Arrimer la motivation

Répondre immédiatement au problème que se pose le chercheur d’emploi lui donne déjà confiance et dynamisme. Proposer tout de suite une aide concrète, par exemple rédiger un mail de motivation, crée le climat favorable et incite à entrer dans la démarche. Le mind-mapping qui permet de visualiser à la fois les moyens pratiques et les étapes, rend alors service.

Il importe aussi d’expliciter clairement l’aide que l’on va apporter, avec ses limites bien-sûr, mais aussi l’expérience et la maîtrise de certaines techniques. Ces précisions rassurent et répartissent les rôles. Un contrat moral s’établit, contrat par lequel l’accompagnateur garantit le suivi, tandis que le chercheur d’emploi affirme son adhésion à la démarche.

Autre facteur positif pour le moral, l’implication du chercheur d’emploi : à lui de choisir les étapes, les objectifs intermédiaires et les moyens de les atteindre. Grâce à ThinkMapping, le chercheur d’emploi dispose d’une panoplie d’instruments qui s’articulent de manière logique pour construire son propre parcours.

Découvrir des perspectives qui en valent la peine

Tout tient d’abord à la qualité de la relation qui nait de cet engagement réciproque. La solidarité humaine vient à bout de bien des obstacles ; on a le courage de se lancer dès qu’on se sent soutenu.

Plus matériellement, le dynamisme vient aussi de ce que la personne se découvre rapidement des potentialités qu’elle s’ignorait et prend conscience des moyens d’exploiter ces potentialités. La découverte de méthodes de travail, la pratique du mind-mapping par exemple, ainsi qu’une réflexion, menée à deux, sur son activité passée et future, donne au chercheur d’emploi une véritable formation.

Cette formation servira longtemps après. Chaque map réalisé avec ThinkMapping jalonne la progression et capitalise les efforts, ce qui renforce la motivation.

Viser des objectifs pratiques et rapides

C’est le premier pas qui coûte. Une action bien choisie au départ montrera à la fois le poids de la tâche à réaliser, mais aussi son utilité et la manière de la mener à bien. C’est par la pratique que l’accompagné approfondit son investissement et même y prend goût.

Cette discipline du pragmatisme suppose bien sûr de s’adapter à tous les cas particuliers, c’est-à-dire à chaque cas. Cela se fait par petite touche ; la possibilité de travailler à distance, avec partage d’écrans, multiplie les possibilités d’échanges.

L’exploitation de résultats, aussi minimes qu’ils soient, fait percevoir la nécessité de travailler en profondeur. Ainsi le bon commentaire d’un map absolument squelettique peut être très révélateur. Par son caractère visuel, le mind-mapping révèle non seulement ce qui est inscrit, mais ce qui manque. Il reste à fouiller. Plus facile à deux !

Le co-travail que permet ThinkMapping aide à supporter la pénibilité de la recherche d’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This