Reconversion professionnelle : une course de fonds … et d’obstacles

Présenter les contraintes du parcours - ThinkMapping cartes mentales maps étudiants

Murir un projet, percevoir ce qu’on sait faire, ce qu’on veut et comment y parvenir, prend du temps. Identifier les cibles et bien comprendre leur logique demande de la continuité. Mais, obtenir cette continuité est un vrai sujet pour l’accompagnateur. Et réussir sa reconversion professionnelle

Assumer la remise en cause

L’incertitude déstabilise, c’est un facteur d’inconfort. Devoir approfondir les raisons qui obligent à reconsidérer sa trajectoire est pénible ; le découragement vous saisit devant la masse et la nouveauté des efforts à fournir.

Alors vient la tentation de se disperser, de partir tout azimut en multipliant les démarches. Cela soulage, on est actif, occupé, souvent soutenu par un entourage qui y voit de la détermination. Ce brassage désordonné présente d’ailleurs une certaine utilité. Des informations, des conseils et des contacts s’accumulent et élargissent la perspective ; on fait le deuil du passé. Finalement c’est une étape parfois nécessaire, au moins sur le plan psychologique.

Mais cela reste superficiel. L’accompagnateur, lui, doit tenir au travail en profondeur, c’est son apport. Il s’agit pour lui de canaliser le processus en douceur, dans la suggestion, ce que facilite le mind-mapping. Le moteur n’est pas chez l’accompagnateur. Il essoufflerait même la dynamique en devenant directif et en prenant le leadership.

Eclairer, jalonner la piste

Commencer par ce qui motive la personne en reconversion est doublement efficace. On utilise d’abord son ressort interne, l’état d’esprit immédiat de celui qui cherche sa voie. De plus le soutien technique ainsi apporté fait découvrir l’efficacité d’une préparation adéquate et systématique.

La diversité des modèles mind-mapping proposés par ThinkMapping permet de répondre à tous les besoins et de formuler des propositions pratiques.  En outre, le format mind-mapping rend ces modèles vite compréhensibles et utilisables. L’utilisateur se sent maître de son action

Il importe aussi de rythmer les interventions : toujours prévoir la prochaine étape en évitant toute imprécision. L’attention est alors focalisée sur un travail précis et sur une date ; on garde le cap et la motivation. ThinkMapping facilite et multiplie ces points périodiques rendus possibles par le travail à distance. Une simple conversation téléphonique, avec partage d’écrans, relance la machine sans susciter de réactions de rejet.

Obtenir et souligner des résultats tangibles

Grâce à cette discipline souple la personne découvre que la reconversion professionnelle est progressive. Des félicitations bien senties amplifient la prise de conscience en soulignant les étapes réussies. On renforce cette appropriation de la démarche en détectant les signes annonciateurs de de la vraie victoire : le poste visé. Des entretiens mieux menés, des débuts de propositions, des retours montrant que le message passe, autant d’indications que la mue est en bonne voie.

L’important est de coller au concret.  Le slogan de ThinkMaping « Un bon map vaut mieux qu’un long discours » prend là toute sa valeur. Le mind-mapping oblige à se concentrer sur une tâche précise et positive. On évite ainsi de remuer du subjectif souvent tourné vers le passé.

Cette positivité est porteuse d’efficacité. Le travail de reconversion professionnelle devient du développement personnel à part entière, les bases solides d’un envol. Mieux encore ce développement personnel est centré sur l’action il fuit ainsi l’introspection qui peut être à double tranchant.

Nourri du sentiment de progresser, l’effort dans la durée coûte moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This