Reconversion professionnelle : faire émerger des étapes

Préparer son entretien - ThinkMapping cartes mentales maps étudiants

En termes d’expérience, les desiderata des employeurs relèvent souvent de l’injonction paradoxale. On veut des jeunes au fait de la toute dernière technique mais déjà forts de 5 années d’expérience. On refuse des candidats connaissant tout du poste, sous prétexte qu’ils pourraient aussi en remplir d’autres etc. Derrière ces discours caricaturaux se cachent de vrais enjeux, des enjeux à détecter pour coller au marché et conduire une carrière.

Rassurer le recruteur.

Que veulent réellement les recruteurs ? Là est la question. Ces annonces peu cohérentes trouvent d’abord des explications très pratiques. Les recrutements se traitent en masse, avec des robots parfois. Ajouter des détails pour accrocher à la marge des profils intéressants, tout en se blindant contre d’éventuelles réclamations fait partie du métier. Aux candidats de ruser à leur façon, et ils doivent le faire, les accompagnateurs sont là pour cela.

Cette focalisation sur le vécu d’un métier se justifie d’abord par un souci de sécurité. Le recruteur traque le vérifiable. Les expériences fournissent la matière des entretiens. En outre, la personne chargée du premier tri connait souvent mal le vrai travail à faire et donc, faute de mieux, elle valide les capacités du candidat à partir de sa seule expérience, d’où une tendance à oublier le potentiel pour se centrer sur le passé.

Plus en profondeur, la distinction entre savoir et savoir-faire constitue un vrai critère. La pratique d’une activité, sur une période suffisamment longue pour en mûrir les différents aspects et situations, va très au-delà de la simple connaissance d’un process. Le recruteur, parfois, à juste titre, se sent plus confortable avec une adéquation totale entre le poste et l’expérience du recruté. Une vraie préparation d’entretien suppose donc d’avoir fait un tour complet de ce qu’on apporte et de ce qui est demandé. ThinkMapping offre pour ce faire des supports nécessaires à ce passage en revue en format mind-mapping.

Exploiter les appréhensions du recruteur.

Ces contraintes, une fois éclairées, sont à prendre en compte pour réussir une reconversion professionnelle. Il faut trouver le moyen de positiver cette obsession d’expérience pour répondre de manière optimale au marché tel qu’il est. Le premier pas consiste à identifier, dans le parcours, les manques réels ou perçus comme tels, sans rester dans la simplification du nombre d’années prétendument requises ou des fonctions considérées comme passages obligés. Les vrais besoins apparaissent et on est alors capable d’explorer une piste.

On trouvera alors des idées pour enrichir la présentation et coller à ces besoins décelés, en éclairant des apprentissages inattendus. Bien souvent, en effet, les acquis des fonctions que l’on a exercées sont plus variées et plus riches qu’on ne se l’imagine. On accumule des expériences en parallèle, et ce, sans s’en apercevoir. Le travail de l’accompagnateur consiste à faire émerger ces atouts cachés étape après étape. STAR aide à clarifier ces « revisites » grâce à l’efficacité visuelle du mind-mapping.

Pour capitaliser ce premier travail, il faut articuler ces vécus variés et les mettre en musique. Les outils existent sur ThinkMapping , pour exploiter tout l’acquis des expériences, avec le bilan professionnel le projet professionnel, puis les présentations orales ou écrites. On pourra alors mener à bien toute la démarche en sachant comment http://www.thinkmapping.com/typologie/contact/prendre contact et comment constituer/mobiliser son réseau.

Prendre l’initiative de sa reconversion professionnelle.

Le passé assumé il convient de basculer du défensif à l’offensif, bref penser avenir. Certes, malgré tous les efforts d’imagination et de présentation possibles, des expériences manqueront. Mais le bon CV dépasse la simple succession de fonctions pour matérialiser une trajectoire et indiquer la dynamique d’ensemble. Le recruteur comprend la personne du candidat et sa motivation ; une autre façon de se rassurer.

On passe alors facilement de l’expérience au projet. Cette attitude change la manière de concevoir la reconversion professionnelle. Il s’agit de trouver des raccourcis pour accélérer l’accumulation de compétences, multiplier rapidement les étapes. Beaucoup de recruteurs sont sensibles à cette volonté d’aller au fonds des choses, et sans perdre du temps.

Cet état d’esprit est aussi garant d’une progression sur le long terme. Tout devient occasion d’apprendre, si on vit tout comme une étape, bien décidé à en tirer quelque chose. Vivre sa vie professionnelle comme une succession d’étapes change complètement sa propre perception du travail, mais aussi celle du recruteur. La recherche du gagnant/gagnant fluidifie le dialogue. ThinkMapping offre d’ailleurs un outil spécial pour générer sa chance avec la simplicité clarifiante du mind-mapping.

La gestion de carrière revient alors à détecter, accueillir puis faire fructifier les étapes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This