Le projet professionnel, fil rouge ou habillage de la reconversion ?

Le projet professionnel, fil rouge ou habillage de la reconversion ? - ThinkMapping cartes mentales maps étudiants

Les personnes en reconversion professionnelle sont encouragées à élaborer un projet charpenté. Parallèlement on leur conseille de multiplier les contacts, de tout envisager pour accroître leurs chances et répondre aux besoins tels qu’ils se manifesteront. Ceci amène à s’interroger sur la consistance réelle d’un projet professionnel.

Un projet dynamise la reconversion professionnelle.

Une chose est sure, le fait d’avoir un projet donne le moral pour aborder sa reconversion professionnelle. C’est même souvent un passage utile voire obligé. Au départ, la personne est intimidée, parfois inhibée à l’idée de se projeter dans l’avenir. L’immédiat lui semble déjà assez compliqué comme cela. Mais dès que les perspectives s’éclairent, le présent devient moins hostile, plus facile à appréhender, une dynamique se dessine. Le support visuel, grâce au mind-mapping, facilite cette appropriation du futur.

Cette motivation est communicative. Les interlocuteurs perçoivent que la personne en reconversion s’est prise en main, ils comprennent ce qu’ils peuvent apporter, ce à quoi ils peuvent contribuer. L’entourage voit les choses autrement. La personne en reconversion peut orienter les pressions dont elle est l’objet, remodeler son image et se dégager des aprioris négatifs, bref reprendre l’initiative. Elle est en mesure de cibler ses contacts et ses postes.

Pour les recruteurs le projet professionnel du candidat constitue un point d’accrochage. Leur but est de faire se rencontrer deux besoins, ceux de l’entreprise et ceux de l’embauché. Tout ce qui les aide à identifier cette convergence est bien venu, en particulier le projet professionnel. Même si le projet n’est pas formulé en tant que tel, il apparaît en filigrane, comme un message subliminal, ce qui est souvent encore plus efficace. Une bonne préparation d’entretien intègre cette gestion du non-dit.

Un vrai projet professionnel s’articule sur un marché

Encore faut-il que ce projet ne relève pas du rêve, du mirage qui disparaît quand on croit s’en approcher. Il importe d’être factuel. Le premier élément d’un réel projet tient à la manière dont le projet intègre la personne elle-même. Il s’agit de savoir très précisément ce qu’elle sait faire, à quoi tient son excellence et dans quel contexte cette excellence peut s’exprimer. Quelques exercices réalisés avec STAR suffisent identifier ses potentialités ce qui permet d’élaborer le bilan et avec le mind-mapping de donner à ce bilan une unité.

Une fois ces précisions obtenues il devient possible de chercher qui a besoin de ces compétences et de ces qualités. Le caractère vivant, par ce que vécu, de l’exercice précédent facilite ce travail ; on dispose des pièces du puzzle qu’il faut maintenant ajuster. Deux maps complémentaires vont faciliter cet ajustement, celui du projet, bien sûr mais aussi celui de la validation du projet. Des allers retours entre les deux maps rendent cohérent et réaliste. C’est notamment important pour identifier ses manques. Un projet professionnel doit en effet comprendre non seulement les cibles à court terme, mais les étapes destinées à acquérir ce qui manque pour progresser.

Reste alors à faire savoir ce que l’on sait faire. Toutes les initiatives créent de la valeur lorsqu’elles sont bien orientées et bien argumentées. Réponse à des annonces, candidatures directes, contacts amicaux ou professionnels multiplient les points de contacts. La clef du succès consiste à procéder dans le bon ordre pour affiner ce qu’on vend avant de lancer la prospection.

Tâtonner c’est découvrir mais aussi se découvrir

Cette programmation laisse évidemment beaucoup d’inconnus, des inconnus chargés d’opportunités : toujours des informations, parfois de vraies pistes. Il convient donc de progresser avec méthode et confiance. ThinkMapping propose d’ailleurs un map pour devenir chanceux en apprenant à maîtriser le hasard.

L’important est de bien analyser les réactions obtenues pour capitaliser les efforts. Le projet se précise alors de proche en proche, notamment grâce aux compte-rendu d’entretiens, que ce soit des entretiens d’embauche ou des entretiens réseaux. Le compte personnel (gratuit) ouvert sur ThinkMapping archive automatiquement les maps et facilite donc beaucoup cette capitalisation. Le mind-mapping aide d’ailleurs beaucoup à raviver la mémoire.

De plus, cette démarche progressive est pédagogique, on pourrait presque oser le terme initiatique. De proche en proche, la personne en reconversion professionnelle se découvre elle-même, au détour de chaque mise en situation. Chaque annonce, chaque entretien, chaque retour, sont autant d’immersion dans des réalités nouvelles qui aident à évoluer. Le projet et la personne progressent et s’enrichissent parallèlement en se nourrissant du réel. Le déploiement du projet met la personne en valeur et éclaire son employabilité.

Bien travailler son projet, dans le temps, c’est accomplir la mue qui constitue une vraie reconversion professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This